Skip to Menu Skip to Search Nous contacter France Sites web & Langues Skip to Content

L'augmentation des coûts associée à la consommation de cyanure, aux strictes réglementations environnementales et au besoin de garantir des exploitations durables ont mené à un intérêt accru pour les technologies de récupération du cyanure.

SGS possède l'expertise technique et l'équipement capital pour collaborer avec vous afin de développer et de présenter le processus le plus sécurisé et le plus efficace pour récupérer le cyanure à partir de votre circuit aurifère.

La récupération du cyanure suscite de nombreux avantages importants pour votre exploitation incluant :

  • Des coûts de détoxification réduits pour les résidus
  • Un recyclage rentable du cyanure réduisant les exigences annuelles globales associées à l'achat et à la livraison de cyanure neuf
  • Une hausse des revenus liée à la création de sous-produits vendables
  • Une conformité améliorée avec les réglementations environnementales
  • Une responsabilité sociale améliorée émanant de meilleures procédures de transport du cyanure

SGS a joué un rôle primordial dans le développement et l'amélioration des processus afin de récupérer le cyanure en toute sécurité à partir de solutions ou de résidus miniers. Aujourd'hui, les mines aurifères à travers le monde utilisent les technologies SGS de récupération du cyanure suivantes au sein de leurs exploitations de récupération de l'or :  

  • SART
  • Procédé Hannah 
  • AVR
  • MNR

Sulfuration, acidification, recyclage et épaississement du précipité (SART)

SART est une adaptation du processus AVR, et a été développé pour traiter les résidus aurifères d'usine contenant des concentrations élevées de cyanure de cuivre. Au cours du processus SART, les ions sulfurés sont ajoutés aux résidus d'or avec l'acide. Le cuivre est converti en chalcocite, qui est épaissi et filtré.

Procédé Hannah

Le nouveau procédé Hannah pour la récupération du cyanure a été développé par SGS. Le processus utilise une technologie des résines puissante afin d'extraire les radicaux de cyanure libres, ainsi que les complexes de cyanure métallique, à partir des résidus d'or.   

Acidification, volatilisation, re-neutralisation (AVR)

L'AVR fut le premier processus utilisé pour récupérer le cyanure des résidus d'or et, plus récemment, des pulpes. Le processus est utilisé depuis plus de 50 ans.

Au cours de l'utilisation du cyanure, le pH est toujours scrupuleusement contrôlé et maintenu à un niveau élevé afin d'éviter la production d'HCN (gaz d'acide cyanhydrique) hautement toxique. Durant la phase d'acidification de l'AVR, le niveau de pH est abaissé, de 10 à 4 approximativement en utilisant de l'acide sulfurique. Puis, le cyanure libre et les complexes de cyanure métalliques faiblement modifiés sont convertis en HCN. Ceci est ensuite volatilisé dans un système scellé en passant un flux vigoureux de bulles d'air via la solution ou la pulpe de résidus. L'air/le flux de gaz HCN est ensuite traité en utilisant un lait de chaux. Ceci reconvertit le gaz HCN en ions de cyanure libre pour le recyclage.

Avantages

  • Des taux élevés de récupération du cyanure
  • Les seules installations de régénération commerciale du cyanure à grande échelle en service aujourd'hui.
  • Une technologie ayant fait ses preuves

Limites

  • Un système complexe, coûteux à exploiter
  • Inefficace pour les résidus élevés présents dans certains complexes de cyanure de cuivre
  • Les résidus solides traités peuvent contenir de hauts niveaux de cyanure (CuCn), qui sont inappropriés pour un déversement dans l'environnement.
  • Il peut entraîner une croissance des taux d'assurance en raison de la production de gaz HCN durant le processus

Processus Metallgesellschaft Natural Resources (MNR)

Le processus MNR convient aux résidus contenant des complexes de cyanure de cuivre. Dans le processus MNR, les ions sulfurés sont ajoutés à la solution de cyanure et à l'acide.  

Avantages

  • Des taux de récupération très élevés, jusqu'à 100 % du cyanure de cuivre modifié
  • Le précipité constitue du sulfure de cuivre vendable
  • Une quantité moindre d'acide est requise puisque la réaction se déroule à un pH plus faible

Limites

  • Cette nouvelle technologie n'est pas complètement éprouvée

SGS est un leader mondial dans les technologies traditionnelles et les nouvelles technologies novatrices pour la récupération du cyanure qui vous fournissent une économie positive ainsi qu'une gérance environnementale. Contactez-nous au plus tôt en phase de planification de votre projet. Nos métallurgistes développeront un schéma de traitement qui inclut les essais, la démonstration de l'usine pilote et l'assistance continue pour la récupération du cyanure qui garantit la conformité réglementaire et améliore votre résultat final.