Skip to Menu Skip to Search Nous contacter France Sites web & Langues Skip to Content

La norme de responsabilité sociétale des organisations, signée et publiée en novembre 2010, met en exergue une notion fondamentale de la responsabilité sociétale : les relations avec les parties prenantes et les impacts de l’organisation sur la société. SGS forme les acteurs et les évaluateurs et évalue la performance de la RSE de l’organisation selon la norme ISO 26000 incluant la qualité et la pertinence des dialogues avec les parties prenantes.

Definition

Une « partie prenante », selon la norme ISO 26000 est « un individu ou un groupe ayant un intérêt dans les décisions ou les activités d’une organisation ». Une norme expérimentale XP X30 029 nous donne par exemple une liste assez exhaustive des parties prenantes possibles :

  • Les clients;
  • Les actionnaires;
  • Les salariés;
  • Les mairies et les pouvoirs publics;
  • Les fournisseurs;
  • Les groupes vulnérables;
  • Les générations futures;
  • Les associations;
  • Etc.

Face à ces nombreuses possibilités, il faut donc trouver une méthodologie pour identifier les parties prenantes les plus intéressantes, sans en exclure aucune du dialogue, ou du moins sans qu’une exclusion du dialogue ne lèse une partie prenante sur un aspect significatif des impacts sociétaux.

Il faut également gérer les impacts et visions différentes que des parties prenantes peuvent avoir sur la même organisation : une organisation peut, par exemple, militer pour la suppression d’un projet, alors qu’une autre, pour d’autres raisons, peut militer de manière ardue pour son accélération.

Problematique

Dès lors, comment être sûrs que les dialogues se déroulent correctement, et que l’organisation a fait ce qu’il fallait pour prendre en compte les bons impacts?

SGS a développé des techniques d’audit précises et pointues permettant de mesurer la qualité et la pertinence du dialogue, et l’indentification des impacts significatifs sur la RSE :

  • Les parties prenantes ont-elles été bien identifiées?
  • Sont-elles satisfaites du dialogue et de ses résultats?
  • Y a-t-il des controverses?
  • Comment sont-elles gérées?

Ces techniques sont présentes dans l’outil d’évaluation et d’auto-évaluation développé par SGS « SGS Performance ISO 26000 ™ », et peuvent être intégrées dans un audit de certification Qualité, Sécurité, Environnement.

Ces techniques d’audit font l’objet d’une formation intitulée « Identifier les parties prenantes et qualifier le dialogue avec elles » qui est développée par SGS ICS pour ses auditeurs-évaluateurs.

Cette formation est également disponible en version allégée, pour les clients qui souhaitent conduire correctement un dialogue responsable avec les Parties Prenantes de leur organisation.

ABOUT SGS

SGS est le leader mondial de l’inspection du contrôle, de l’analyse et de la certification. Reconnu comme la référence en termes de qualité et d’intégrité, SGS emploie plus de 67, 000 collaborateurs, et exploite un réseau de plus de 1, 250 bureaux et laboratoires à travers le monde.