Skip to Menu Skip to Search Nous contacter France Sites web & Langues Skip to Content

Plus de 50 % des enseignes en réseau sont aujourd’hui dotées de politiques volontaristes de développement durable

 

Le Club Génération Responsable® vient de réaliser le premier baromètre Enseigne responsable© en partenariat avec la Fédération Française de la Franchise, le Groupe SGS, l’assureur Generali France et le cabinet de conseil Synergence.

Le baromètre Enseigne responsable©  s’inscrit dans le cadre du déploiement d’une démarche de sensibilisation des enseignes du Commerce Organisé sur les politiques à mener en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE) et de développement durable entre les têtes de réseaux et leurs points de vente, franchises ou succursales.  Cette démarche, animée par le Club Génération Responsable®, bénéficie du soutien du Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie.

Ce baromètre dresse un état des lieux des connaissances, des pratiques et des attentes des enseignes en matière de responsabilité sociale et environnementale des entreprises en réseaux. L’enquête a été menée de mai à juillet 2014 auprès de 112 enseignes représentatives (1) totalisant 56.000 points de ventes en France, issus de tous les secteurs d’activité du commerce.

Le premier baromètre Enseigne responsable© a fait apparaître les principaux points suivants :  

·         Au global, la majorité des enseignes en réseau sont dotées de politiques volontaristes de développement durable  : 55 % d’entre elles se déclarent engagées à très engagées dans des stratégies de RSE.

 

·         En matière de Gouvernance :

    86% des enseignes sont engagées sur le suivi de la satisfaction client

Les engagements majoritaires des enseignes en réseau sont orientés vers le client plutôt que le fournisseur  (mesurer la satisfaction client plutôt que s’intéresser à la traçabilité des produits). Elles développent ainsi de plus en plus d’actions de  sensibilisation des clients sur les impacts de leurs produits sur l’environnement ou leur bien-être. Elles suivent aussi de près le taux de satisfaction clients.

    50 % des enseignes se sont engagées sur le reporting extra-financier

Une étude de 2013 de PwC (PricewaterhouseCoopers) démontre que trois PDG sur quatre estiment que le reporting extra-financier contribue au succès à long terme de leur entreprise. Les politiques de RSE sont désormais attendues des investisseurs, des consommateurs et des autres parties prenantes des entreprises.  

·         Au volet Social :

    77% des enseignes ont un programme d’actions pour développer les compétences des collaborateurs dans le cadre de leu r parcours professionnel

    61% s’engagent pour la diversité et l’égalité des chances

La formation est l’un des leviers de la RSE, car elle soutient les politiques sociales que peut mener une entreprise auprès de ses salariés, comme la non-discrimination, l’égalité hommes/femmes ou l’égalité des chances.  

·         Au volet Environnemental :

     67% des enseignes sont engagées dans le tri et la valorisation des déchets

Gérer ses déchets pour une enseigne coûte cher, 0,5 % du CA. Un poste non négligeable mais qui est bien pris en compte par les enseignes.

    55% engagent des actions pour réduire l’impact énergétique des infrastructures

L’énergie exige une attention particulière dans les enseignes en réseau. La Règlementation Technique (RT 2012, et RT 2020) impose ou va imposer de réelles améliorations énergétiques aux enseignes : 50 KwK/m2/an

    46% des enseignes sont attentives aux sujets environnementaux, dans une logique de maîtrise les risques   

·         En matière d’engagements sociétaux :

     55% des enseignes sont engagées dans des démarches d’accessibilité des points de vente aux personnes en situation de handicap

Le handicap, qu’il soit permanent ou occasionnel, concerne 15 % de la population. La question de l’accessibilité a fait l’objet de deux lois en France. L’une en 1975, et une 2ème :  la loi sur l’égalité des chances du 11 février 2005. Cette dernière dispose que tous les établissements recevant du public (ERP) doivent être accessibles à toute personne sur les parties extérieures et intérieures, y compris les personnes en situation de handicap, dans un délai de 10 ans. Ce délai arrive à échéance le 1er janvier 2015.

 ·         Dans le domaine de la consommation responsable :

     49% des enseignes ont lancé une offre responsable sur un ou plusieurs produits

Une récente étude (Ethicity 2014) montre que les consommateurs déclarent vouloir consommer mieux, plus naturel, plus sain, plus robuste, plus proche. 30 % déclarent également faire attention à ne pas acheter de marques d’une entreprise dont ils réprouvent le comportement (+ 5 points vs 2004).

       49% se sont engagées dans une démarche d'éco-conception sur un ou plusieurs emballages

    50% des enseignes considèrent qu’une offre non responsable de produits ou de services est un facteur de risques

   

Enfin, la démarche de communication responsable (actions de sensibilisation des collaborateurs, transparence des informations, affichage environnemental …) n’est pas encore communément répandue : seules 16 % des enseignes se sont engagées dans une telle démarche.

La majorité des enseignes souligne l’importance de l’implication des directions générales comme facteur de succès dans la mise en œuvre des politiques de RSE.

Les politiques de développement durable des enseignes en réseau s’inscrivent dans un contexte de pression grandissante des consommateurs, de plus en plus attentifs aux engagements des entreprises, et aux nombreuses règlementations (évolutives et toujours plus strictes).

Face à ces attentes des consommateurs, mais aussi pour répondre à la demande des enseignes en réseau dont 50 % déclare vouloir s’inspirer de bonnes pratiques déjà existantes pour développer de nouvelles actions, le baromètre Enseigne responsable© recense 35 pratiques inspirantes mise en œuvre par les enseignes en réseau sur des thématiques variées :   

-          Garantie responsable (assurer une fin de vie transparente et responsable aux produits) ;

-          Tri et valorisation des rejets (mise en place d’outils mesure et contrôle) ;

-          Affichage produit par QR code (donner de l’information et de la transparence aux clients) ;

-          Eco-conception de produits (réduire l’impact environnemental des produits) ;

-          Congés solidaires pour les salariés (intéresser les salariés au mécénat de l’entreprise) ;

-          Démarche de progression des équipes  (formation, gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences …) ; 

-          Mise en œuvre de plan de performance énergétique (réduire les consommations énergétiques des magasins) ;

-          Création d’une fondation pour l’agro-écologie (soutenir les projets de travaux sur l’agro-écologie) ;

-          Mise en pratique de l’égalité hommes/femmes dans un environnement masculin.

 

 

 

 

(1) Enquête menée de mai à juillet 2014 auprès de 112 enseignes représentatives du Commerce Associé en France :

- Représentativité territoriale : maillage national homogène de plus de 56.000 points de vente

- Représentativité de l’ensemble des secteurs d’activités du Commerce Associé : alimentation, banque et  assurance, automobile, bien être et cosmétique, bâtiment, jardinerie, jouets et puériculture, restauration et hôtellerie, santé et médico social, services aux entreprises, télécommunication, équipement de la maison, équipement de la personne…

L’enquête se compose de 35 réponses nominatives et 77 réponses anonymes