Skip to Menu Skip to Search Nous contacter France Sites web & Langues Skip to Content

3 sites pilotes choisis (Arcueil, Evry, Harfleur) avant le déploiement national !

Dans le cadre d’une politique globale de réduction des émissions et de la consommation d’énergie, le Groupe SGS (80 000 collaborateurs dans le monde – 2 600 en France) a lancé sa campagne Eco-gestes "Do more with Lëss" il y a 2 ans via ses équipes Australiennes. La France est maintenant le 3ème pays européen (après l’Espagne et le Portugal) à la mettre en place. Initiée en juillet 2014 auprès de 3 sites pilotes, la campagne montre déjà des résultats probants en matière de réduction des déchets et de consommation électrique !

Cette campagne repose sur le volontariat et a pour objectif de sensibiliser les collaborateurs de SGS France à réduire leur consommation énergétique et mieux maîtriser leurs déchets. La Direction Développement Durable, instigatrice du projet, a choisi 3 sites pilotes pour débuter l’expérience :

- Arcueil (94), le siège, pour sa forte population (350 personnes) ;
- Les laboratoires d’Evry (91) et Harfleur (76), pour leurs activités, nécessitant de nombreuses machines utilisées en continu.

Intitulée "Do More with Lëss", la campagne est incarnée par la mascotte Lëss, l’Ours Polaire. Il « accompagne » les salariés tout au long de leurs efforts sous différentes formes :

- Posters pour faire passer les messages clés ;
- Stickers orange, placés opportunément sous les interrupteurs (pour inciter à éteindre en sortant d’une pièce) ou près des machines type copieurs/imprimantes (pour attirer l’attention des collaborateurs sur la mise en veille) ;
- Des éco-cup à son effigie, pour inciter les salariés à utiliser de moins en moins de gobelets jetables.

« Notre objectif étant de sensibiliser nos salariés aux réalités environnementales, tant dans leur vie au bureau que dans leur vie privée, nous avons pris le parti de lancer la campagne mais de les laisser la déployer et se l’approprier. Nous générons ainsi plus d’efficacité, de créativité et de collaborations, des valeurs qui sont au cœur de notre quotidien de travail », explique Claire Couturier, Directeur du département Développement Durable et Intégrité Opérationnelle du Groupe SGS France.

Au siège, 1 référent par étage a été identifié (soit 4 au total) et sur les 2 laboratoires ce sont les chefs d’établissements qui s’en chargent.

Chacun est libre de mettre en place sa propre animation, de mener comme il l’entend les sujets de comparaison et mise en pratique de la campagne, … que ce soit via des points hebdos/mensuels entre collaborateurs, des discussions libres au hasard des rencontres ou lors d’un comportement inapproprié « sur le fait », …

Tous les mois la Direction Développement Durable assure un suivi du projet via des réunions programmées avec les référents de chaque site. C’est l’occasion de faire le point sur les actions menées au cours du mois écoulé, de remonter les freins ou remarques des salariés, …

« Après 3 mois de test, nous arrivons à un résultat intéressant en termes d’incitation aux diverses économies d’énergies et réduction des déchets. Mais c’est aussi une réussite en termes RH : les rencontres régulières ont permis de renforcer la convivialité et de rapprocher les équipes », se réjouit Christine Chambelland, Coordinateur QHS, Groupe SGS France.

« Nous sommes enthousiastes des premières retombées positives constatées. Nous envisageons donc de continuer à déployer la campagne, avec comme prochains sites Orsay (91) et Cestas (33). Notre objectif final étant de toucher tous nos sites en France d’ici fin 2015 », conclut Claire Couturier.

 

Témoignage de Jean-Baptiste Mollet, Directeur Eco-conception

« Chaque mois nous décidons collectivement d’un thème, que je peaufine ensuite pour le mois suivant avec le support de l’équipe Développement Durable. Les éco gestes sont mieux adoptés si on comprend pourquoi on les fait, ce qu’on y gagne. Un exemple : la consommation d’électricité ! Un tiers environ de la consommation de notre étage est liée à l’éclairage. Nous avons donc fait un point et cherché les voies d’amélioration. Depuis, nous avons réalisé une économie de 20 à 30% alors que la tendance du début d’année était à l’augmentation. L’autre point important est d’éliminer les idées reçues. Le sujet du mois d’octobre était : « le tri des déchets ». Or qui n’a jamais entendu ce commentaire à propos du tri : « de toutes façons, tout finit dans la même poubelle ! » ? Pour mieux comprendre comment trier et pourquoi, nous avons donc fait une visite de la zone déchets, et vu l’organisation et le contenu des bacs de collecte. Ensuite nous avons clarifié les règles de tri sur la base d’un quizz. En complément, nous avons encouragé chacun à rapporter ses piles et capsules Nespresso usagées de la maison au bureau. Le plus important dans ce projet est d’apporter de la connaissance, et de remettre ces gestes dans le contexte domestique pour les exporter chez soi. Et inversement. Eliminer le gaspillage ordinaire de notre quotidien devient alors un acte normal, plutôt qu’un changement auquel on résiste ».

Témoignage de Stéphanie Beauvais, Assistante RH

Personnellement, depuis notre campagne éco-gestes, j’éteins tous les soirs mon écran d’ordinateur (et ne le laisse plus en veille…). Et depuis la séance sur le tri des déchets, j’ai clairement identifié notre circuit de recyclage des cartons qui me concernait directement puisque j’en dépose régulièrement pour nos fournitures. Je suis également plus vigilante aux éclairages devenus inutiles notamment dans nos bubbles (espaces fermés dédiés au calme).