Skip to Menu Skip to Search Nous contacter France Sites web & Langues Skip to Content

SGS France, filiale française du leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification, opère une transformation digitale depuis 2 ans : réorganisation du service IT, création d’une équipe Data, robotisation des labos, automatisation des process via l’IA, lancement de nouveaux services online, formations des collaborateurs… l’entreprise révolutionne ses process, et le secteur, pour augmenter la satisfaction clients, gagner en efficacité opérationnelle et doubler ses capacités de production.

Pilotée et portée par la direction, la nouvelle stratégie digitale a commencé dès 2018 avec l’arrivée du nouveau Président Eric Sarfati, par des projets concrets qui touchent le cœur des métiers de SGS France.

 

Vu comme une opportunité de croissance et un fort levier de développement, le digital accompagne la stratégie du Groupe axée « clients » et tend à des logiques de plateformisation, comme la nouvelle plateforme e-commerce BtoB, qui ouvrira fin du premier semestre 2019, et qui offrira une expérience client simplifiée, rapide et accélératrice de business. Les premiers services disponibles seront essentiellement tournés vers la gestion des risques : analyses d’huiles, potabilité de l’eau…

 

En parallèle, l’équipe digitale, travaille également à l’intégration des catalogues de services aux plateformes clientes et partenaires afin de faciliter la prise de commande de nos clients, et d’automatiser au maximum l’exécution de nos prestations pour délivrer plus rapidement nos rapports.  

Vers une DSI ‘’As a Service’’

De nouvelles ambitions sont mises en place pour transformer la DSI : redéfinition des équipes, nouvel Helpdesk plus proche des collaborateurs, centralisation des achats IT permettant des économies d’échelle, évolution d’une infrastructure traditionnelle vers une infrastructure en cloud public (Microsoft Azure), et déploiement d’un nouveau réseau SDWan (programme Monde SGS) …

 

A cette transformation technologique, s’ajoute une véritable transformation humaine.

« Historiquement divisée en 2 entités, nous avons fusionné les meilleures pratiques et opéré les synergies qui s’imposaient pour que les collaborateurs de la DSI travaillent en mode collaboratif et intègrent les méthodes agiles. Notre objectif est de reconstruire l’asset IT et upgrader nos process, pour passer d’une DSI traditionnelle vers une DSI “As a Service” capable de mieux répondre aux problématiques clients et métiers », explique Hervé Desmarres, Directeur de la Stratégie Digitale du Groupe SGS France. 

Création d’un pôle Data dédié pour SGS France

L’équipe Data vise à mettre la donnée au service de la transformation digitale. L’objectif est de créer un véritable Data Lab pour casser les silos de données et les convertir en valeur pour offrir de nouveaux services vers nos clients.

« Par exemple, nous avons lancé un grand chantier de data visualisation pour favoriser l’accès à la donnée vers les équipes commerce. Autre point, avec l’aide d’une startup et de plusieurs acteurs du marché, nous allons commercialiser une véritable offre sur nos données communes issues du domaine automobile. Notre ambition est de passer à une ‘’data to delivery’’, capable de créer de nouveaux business en fonction de l’attente de nos clients. Les premiers projets servent également d’exemple d’acculturation pour toutes les entités du Groupe SGS », s’enthousiasme Hervé Desmarres. 

L’Intelligence Artificielle au cœur de l’automatisation des processus

« L’IA est utilisée au quotidien à travers un ChatBot pour les clients candidats à l’examen théorique du Code de la Route sur www.objectifcode.sgs.com. Un autre ChatBot sera bientôt mis en place également pour les automobilistes qui prennent rendez-vous sur les plateformes

www.securitest.fr et www.autosecurite.com, pour le contrôle technique de leur véhicule », précise Hervé Desmarres

 

Plusieurs autres projets sont lancés autour de l’IA comme la prédiction du taux de remplissage d’une salle d’examen du Code de la route ou le diagnostic automatique de résultats d’analyses, comme c’est déjà le cas pour notre laboratoire d’analyse d’huile de Verneuil-sur-Avre. 

Laboratoires : Robotisation et amélioration des conditions de travail

Mises en place de solutions digitales afin de fluidifier le workflow et permettre une vision globale, en temps réel, du travail des équipes. Robotisation des laboratoires pour industrialiser certaines manipulations et soulager les collaborateurs des tâches répétitives, projets ELN - (Electronic Laboratory Notebook), … Ces initiatives permettent aux laborantins de gagner en efficience afin d’accroitre la productivité du laboratoire et la réduction de quantité de papier. 

Transformation digitale en impliquant les collaborateurs

Pour embarquer tous les collaborateurs dans le projet, la DRH a mis en place des formations permettant d’appréhender ce virage numérique et d’être accompagné à l’acculturation digitale (maîtrise des outils, usages, compétences…).

 

C’est le cas du dispositif « Reveal l’Hacktivacteur qui sommeille en toi » qui s’articule autour de plusieurs programmes dont Digital Champions, animé en partenariat avec Sciences Po Paris et Numa. Ce dispositif s’est appuyé également sur la start-up Keople pour le diagnostic de la maturité digitale des managers, sur 360 Learning pour la digitalisation de la formation et une meilleur expérience apprenante, sur Fabernovel pour l’animation des master class agiles, ainsi que sur Antilogy pour une découverte des usages de la Réalité Virtuelle et Augmentée pour l’entreprise.  

 

D’autres dispositifs sont programmés, autour des plateformes de Workspace digitale (office 365) comme la Datavisualisation avec Power BI, les sessions de Mentoring (20 collaborateurs sur 2 ans), la formation à l’IA…

 

« SGS France investit fortement sur le digital avec pour objectifs des résultats à la fois sur le plan humain et le développement de nouveaux business models. Notre ambition est aussi de gagner en agilité et en réactivité, pour devenir le référent ‘’digital’’ du contrôle et de la certification, et améliorer nos offres de services et l’expérience client », conclut Hervé Desmarres.