Skip to Menu Skip to Search Nous contacter France Sites web & Langues Skip to Content

D’une part, SGS AirSense qui permet de contrôler, en continu, jusqu’à 7 critères de qualité dans les environnements intérieurs. D’autre part, SGS SmartSense, un appareil plus perfectionné et paramétrable à l’envie qui dispose d’un système de prélèvement automatisé.

SGS contrôle la qualité de l'air intérieur et extérieur

Odeurs, irritation des yeux, des voies respiratoires, nuisances sonores, maux de tête, problèmes de concentration… autant de ressentis et de symptômes qui proviennent souvent d’une mauvaise qualité de l’air. Des mesures et un monitoring en continu sont alors essentiels pour assurer la santé et le confort des équipes et des clients, pour les sites recevant du public comme pour les stations essence, les aéroports… 

« C’est pour répondre aux besoins de plus en plus exigeants des entreprises que nous avons imaginé SGS AirSense dirigé vers la qualité de l’air intérieur, et SGS SmartSense à destination de problèmatiques plus « industrielles » en y apportant une touche unique : le prélèvement automatique et l’échantillonnage à distance, en temps réel ! En effet, la présence des composés incriminés dans l’air est souvent discontinue. Si le prélèvement n’intervient pas au bon moment, les mesures n’ont pas de sens. » explique Audrey Piechocki, Ingénieur Business Developer Senior, SGS France.

L’appareil SGS SmartSense, plus versatile que sa version « 100% air intérieur » SGS Airsense, est déployé pour étudier les problématiques de qualité de l’air, dans les environnements intérieurs et extérieurs des sites et bâtiments professionnels. Configuré selon les besoins de l’entreprise utilisatrice, il propose de sélectionner jusqu'à 6 paramètres (CO2, COV, PM1/2/5/4/10/totales, NH3, H2S, SO2…..) en plus de la température, de l'humidité et de la pression. Le client peut ainsi choisir la durée de l’installation, les polluants à mesurer et le nombre d’appareils à déployer.

« À titre d’exemple, chez l’un de nos clients, les taux de COV étaient anormalement élevés chaque  fin de journée. L’étude approfondie des données combinée avec l’enquête terrain a permis de définir que la cause de ces concentrations élevées était l’utilisation de produits d’entretien par les agents de propreté qui conduisait à des pics de dépassements réguliers de ce paramètre. Il a donc été conseillé au client d’étudier la composition de ces produits d’entretien et de bien aérer les locaux après le passage de l’équipe de ménage », précise Audrey Piechocki. 

La solution complète les méthodes de surveillance traditionnelles et réglementaires par des données de surveillance en continu, avec un relevé toutes les minutes ; et surtout un échantillonnage intégré, à distance, après déclenchement du prélèvement par le SmartSampler. L’objectif est de fournir un réseau local de points de surveillance pour des évaluations en temps réel de la qualité de l'air. Les experts SGS étudient et interprètent les données, offrant ainsi un accompagnement éclairé.

La presse en parle : 

Contrôle Essais Mesures : contrôler en continu la qualité de l'air intérieur et extérieur